Cookies

En utilisant ce site, vous acceptez que vos données de navigation soient utilisées à des fins d’analyse d’audience du site.

Politique de confidentialité

J'ai compris

Les gares du RER Métropolitain bordelais à la loupe

Le 3 mars 2021, le Comité de bassin Gironde – Garonne s'est réuni et a examiné les travaux menés par l'Agence d'Urbanisme Bordeaux Aquitaine (a'urba), visant à caractériser l'intégration territoriale et urbaine des gares du RER Métropolitain bordelais.

Des gares qui rayonnent

Pour garantir la réussite du projet, l’accès aux réseaux est essentiel. C’est pourquoi, Nouvelle-Aquitaine Mobilités a travaillé avec ses membres et l’Agence d’Urbanisme afin de proposer une première typologie des gares liée au rabattement et à la nature des quartiers de gare. Celle-ci s'appuie sur une ambition d'aires de chalandise autour des gares représentée par la carte ci-après :

Ambition d'aires de chalandise autour des gares

Des fonctions mêlées, au service des territoires

La proposition de typologie s’articule autour des fonctions d’interconnexion entre réseaux de transport, de densité urbaine et de rayonnement :

  • les gares d’interconnexion voient la combinaison de plusieurs modes de transports en commun structurants, desservant les villes principales du territoire et assurant le maillage territorial par une mise en correspondance efficace
  • les gares de secteur dense sont insérées dans un environnement urbain, au plus près des logements et des emplois ; les accès par la marche, le vélo, le transport en commun et la dépose voiture ont vocation à être valorisés et développés
  • les gares d’accès bassin de vie se situent aux franges des zones urbaines, permettant un accès rapide au réseau ferroviaire pour les communes périurbaines ou les quartiers plus excentrés, principalement par les modes motorisés (en mode solo ou partagé)
Proposition de typologies de gares

La suite des évènements : la co-construction de programmes d'aménagement

Suite à l’accueil favorable reçu par le rapport d'analyse en comité de bassin et dans le cadre des suites à donner à l'étude multimodale 2025 - 2030, les partenaires ont décidé d'enclencher la déclinaison opérationnelle de ces travaux, par le biais d'une étude d'opportunité liée aux équipements d'intermodalité, en lien avec les territoires. Un pas de plus vers la mobilité intégrée !

Stations vélo multi-services, places réservées au covoiturage, terminaux multimodaux d'information voyageur… : autant d'équipements d'intermodalité à déployer !